Comment assurer la sécurité d’un logement ?

Concernant la sécurité d’un bien immobilier, aussi bien pour les maisons que pour les appartements, il existe plusieurs niveaux de réflexion.

Le premier concerne la prévention des intrusions, alors que le second prend en compte les risques comme les incendies ou les intoxications.

Que vous soyez propriétaire, locataire ou bailleur, voici quelques informations afin que vous puissiez trouver des solutions adaptées à ces questions.

Protéger un bien contre les intrusions

L’objectif est ici de retarder au maximum l’intrusion éventuelle de personnes mal intentionnées dans votre logement. En mettant en place les contre-mesures les plus adaptées, vous arriverez ainsi à les décourager.

Le premier point à valider concerne les ouvertures qui, par définition, sont les points d’entrée qui vont être testés par les cambrioleurs : porte d’entrée, portail, fenêtres, baies vitrées ou même fenêtres de toit.

Il existe différents niveaux de résistance pour les portes (de la porte simple à la porte blindée), et il en va de même pour vos menuiseries (verre anti-effraction, mise en place de barreaux) ainsi que les rideaux roulants et volets.

Pour les propriétaires qui disposent d’un terrain, une clôture de qualité ainsi qu’un éclairage à détection de mouvement pourront s’avérer performants.

Enfin, de nombreux propriétaires et occupants investissent dans l’installation d’un système de surveillance de leur bien ou dans une alarme, que ce soit au travers d’un contrat ou d’une installation sur mesure.

L’objectif est triple : enregistrer des images qui serviront de preuve, prévenir les forces de l’ordre et faire fuir les cambrioleurs.

Protéger un bien contre les autres périls

Au-delà des problématiques liées aux intrusions, un bien immobilier reste sous la menace d’autres dangers variés : incendie, infestation par des nuisibles ou encore dégagement de fumées toxiques.

En outre, un logement doit être entretenu régulièrement et, plus particulièrement, être à jour des normes existantes afin de pouvoir être assuré en cas de problème.

Ainsi, par exemple dans le cas des logements collectifs, la prévention incendie peut imposer la présence d’extincteurs, d’un système de désenfumage, de porte coupe-feu, de détecteurs de fumée dans les parties communes tout comme dans les logements, d’un ou plusieurs RIA, et de contrats d’entretien. Le système de chauffage est lui aussi à l’origine de contraintes s’il dégage du CO2.

Quel que soit le type de logements, la prévention et, le cas échéant, le traitement des problèmes liés aux nuisibles ne doit pas être sous-estimé et nécessite de faire appel à une société de protection des bâtiments.

Les menaces potentielles sont nombreuses : blattes et cafards, souris, rats, punaises de lit, guêpes et frelons, puces ou encore mites.

Enfin, l’entretien peut être facilité en faisant appel à des professionnels afin de garantir un bon niveau sanitaire du ou des logements concernés : désinfection (dont celle nécessaire dans des périodes comme celle du COVID 19), entretien des locaux dédiés au stockage des ordures, entretien des canalisations dédiées au traitement des eaux usées.

En outre, ils pourront vous indiquer comment améliorer les performances énergétiques et mettre en place des solutions qui amélioreront la sécurité des occupants dans le respect des lois, sans compter une valorisation potentielle de votre bien.

Des travaux d’entretien obligatoires

La durée de votre immeuble peut également dépendre du respect des normes d’entretiens de toutes sortes.

Outre le rafraîchissement de la peinture, vous devez réaliser des travaux de réparation sur la structure même du bâti pour éviter les accidents. Tel est le cas par exemple de la réparation des fissures en tout genre.

Pour minimiser les risques de catastrophes naturelles, vous devez également entretenir les arbres.

L’élagage des grands arbres doit se faire au moins tous les 10 ans. Pour certaines variétés et pour les plus petits, vous devez passer par ce type de démarche tous les 4 à 5 ans.

Passez par les services d’une entreprise professionnelle pour ce faire. Sachez que c’est une des conditions exigées par les assurances habitations pour la couverture des dégâts matériels sur le bâti. Vous devez couper et entretenir vos arbres comme preuve de votre bonne foi.

Parmi les travaux de rénovation obligatoires à faire, vous avez également les remises aux normes de votre bâti.

C’est le cas par exemple de la rénovation électrique de votre maison. Ce qui permet de minimiser les risques d’incendie.

Il y a également la remise aux normes des installations de plomberie. Ce qui évitera les dégâts des eaux.

Faites faire une évaluation de votre bien par un artisan professionnel. Ce qui vous permettra d’en connaître l’état avec minutie et d’intervenir sur les risques les plus imminents.

Souscrire à une assurance habitation

Pour assurer la sécurité de votre logement, on peut aussi vous conseiller l’assurance habitation. Elle est toutefois loin d’être obligatoire, notamment pour les locataires ou les propriétaires qui usent de leur bien.

Cette couverture est uniquement nécessaire pour les étudiants. Elle est recommandée pour les propriétaires qui mettent en location leur propriété.

Une assurance habitation peut toutefois couvrir les dépenses liées à l’entretien et aux dégâts sur votre bien. Il peut s’agir de cambriolages ou de vandalisme.

Il peut s’agir également de dégâts causés par une catastrophe naturelle et bien d’autres encore. L’assurance habitation vous rembourse les dépenses de la remise en état de votre bâti. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s