Peut-on faire un barbecue sur son balcon ?

C’est le temps des beaux-jours, donc des barbecues et des retrouvailles entre amis. Qu’en est-il pour ceux qui ne peuvent pas profiter d’un grand jardin ?

Est-il possible de faire des barbecues en terrasse d’un appartement ? Qu’en dit la loi ? Quelles réglementations suivre ? Retour sur ce que vous devez savoir sur le sujet.

Les autorités sont d’accord

Les autorités sont d’accord pour que vous puissiez profiter de votre balcon et y faire un barbecue. Attention, il y a tout de même des normes à suivre.

  • Respecter une certaine heure

Dans les faits, les barbecues en terrasse doivent respecter les mêmes normes que les travaux en appartement. Tout est dans le respect du voisinage. Aussi, vous ne devez pas dépasser certaines heures au risque d’être accusé de tapage ou de devoir payer une amende pour nuisance.

Si on se cale sur les horaires de travaux, vous ne pouvez pas faire de barbecue avant 9h du matin et pas après 18h du soir.

  • Ne pas le faire tous les jours

Attention également, les autorités n’acceptent pas que le barbecue soit trop répétitif. Ce doit être quelque chose d’occasionnel. Pour un week-end par mois par exemple, on peut vous laisser faire. 

  • Votre liberté s’arrête là où celle des autres commence

Quand vous vivez en appartement, vous devez vous souvenir d’une chose : vous n’êtes pas seul. Le barbecue doit donc obéir à un principe de droit bien connu des juristes : « votre liberté s’arrête là où celle d’autrui commence ».

Autrement dit, quand bien même les autorités vous laissent profiter de votre terrasse comme bon vous semble pour un barbecue, vous ne devez pas nuire au confort et au bien-être de vos voisins.

  • Renseignez-vous tout de même auprès des autorités

Toutefois, certaines mairies n’acceptent pas du tout les barbecues en terrasse d’appartement, et notamment en centre-ville. Le mieux reste donc de vous informer directement auprès des principaux intéressés.

Poser la question à la Mairie de votre région ne vous coûte rien. Vous aurez ainsi toutes les informations qu’il vous faut pour respecter les normes si un tel projet est possible.

Prendre connaissance des règlements de copropriété

Si vous vivez en copropriété, vous ne devez pas simplement monter votre barbecue et faire une fête sur votre balcon. C’est le règlement de la copropriété qui l’emporte. Aussi, vous devez prendre connaissance des normes en vigueur dans votre immeuble.

  • Si la copropriété l’interdit, vous ne pouvez pas faire de barbecue

Bien évidemment, si la loi de la copropriété n’accepte pas les barbecues, vous ne pouvez pas aller contre cela au risque d’être conduit devant les syndics et de devoir payer des pénalités.

Certains immeubles sont en effet trop à risque ou encore les nuisances envers le voisinage sont trop importantes pour que le syndic puisse vous donner les autorisations nécessaires.

Le mieux est de vous informer sur les réglementations en vigueur dans votre immeuble avant de vous installer. Vous pouvez poser la question auprès de votre propriétaire ou du voisinage lors de la première visite.

En tant que locataire, vous n’avez pas de pouvoir sur le changement des règlements de copropriété. Il faut que votre propriétaire le propose en AG et que la mention soit votée à la majorité des copropriétaires.

Cela reste une procédure compliquée et longue, même si votre bailleur accepte de vous aider.

  • Si la loi de la copropriété l’accepte, vous devez respecter les normes qu’elle impose

Les choses sont plus simples si la loi de la copropriété l’accepte. Attention, le fait que vous ayez l’autorisation de faire un barbecue sur le balcon n’implique pas que vous ayez une totale liberté sur l’organisation de votre évènement.

Certaines réglementations sont plus exigeantes que d’autres. Tout dépend des syndics. Certaines imposent des modèles et des marques de barbecues bien précis.

Il y a également des normes à respecter pour les heures et la durée des barbecues que vous pouvez faire.

Il en est de même pour les procédures à respecter pour la préparation des évènements que vous comptez organiser, notamment si vous comptez recevoir du monde à la maison.

Le mieux est de demander directement une copie du règlement de la copropriété. Prenez le temps de le lire en long et en large pour éviter justement les plaintes venant les voisinages et les recours de toutes sortes.

Bien choisir votre barbecue

Pour des raisons de sécurité, ce ne sont pas non plus tous les barbecues qui sont acceptés sur les balcons. Aussi, choisissez bien votre modèle.

  • Tenez compte des règlements de la copropriété

Comme susmentionnés, les règlements de copropriété imposent aussi le choix du modèle de barbecue à utiliser. Notamment, pour les locataires, les modèles incrustés ne sont pas autorisés.

En centre-ville, pour des raisons de sécurité, les modèles à gaz ou à charbons de bois sont rarement autorisés, pour des raisons de sécurité évidentes.

La taille et le modèle restent toutefois libres. Tout dépend de la superficie disponible sur votre balcon.

Pour les petits espaces, et pour les novices dans ce domaine, les modèles les plus simples sont recommandés.

Les grandes marques, afin de démocratiser le barbecue auprès des simples particuliers, proposent des appareils de plus en plus simples à monter et à utiliser pour quelques dizaines d’euros seulement.   

  • Les barbecues portables

Parmi les modèles les plus prisés, vous avez notamment les barbecues portables.

Montés sur 4 pieds, aussi facile à installer qu’à démonter, ils sont livrés en kit avec tous les équipements nécessaires pour leur utilisation.

Ce sont les équipements les plus simples car les indications de montage sont écrites dans un manuel, livré avec. Ce sont ceux qui s’adressent aux novices en barbecue.

C’est un barbecue qui est idéal pour ceux qui ont un espace réduit sur leur terrasse, voire dans leur maison.

Il se monte quand vous recevez du monde, et ce, en 5 minutes. Il se démonte quand vous avez fini et se range dans un petit placard pour ne pas vous encombrer.

  • Les barbecues de rambarde

Vous pouvez également opter pour les barbecues de rambarde. Comme leur nom l’indique, ce genre d’appareil s’accroche directement aux rambardes de votre balcon pour vous faire économiser de la place et éviter que la fumée ne touche trop la façade de votre appartement.

C’est un modèle qui se fixe simplement et qui fait environ 60 cm sur 20 cm. C’est un modèle idéal pour profiter d’un petit moment de convivialité entre amis pendant l’été.

  • Les barbecues de table

Sur le marché, vous avez également des barbecues de table. Ce sont les moins encombrants et les plus simples à utiliser. Ils s’invitent d’ailleurs aussi bien en intérieur que sur les balcons.

Comme leur nom l’indique, ils se placent sur table, se montent en quelques minutes et s’utilisent aussi simplement qu’ils ne se déplient.

Attention, le petit inconvénient pour ce genre de modèle est justement la taille. Elle ne laisse pas énormément de place pour plusieurs cuissons.

  • Les barbecues électriques

Sur une terrasse, en périphérie ou en centre-ville, pour peu que ce soit autorisé par votre mairie, on préconise toujours les modèles de barbecues électriques.

C’est plus sûr. Il est plus simple de maîtriser la cuisson et les feux. Ce genre d’appareil engendre très peu de nuisances.

Les grandes marques peuvent justement vous en proposer de différentes sortes.

À vous de choisir le modèle qui vous séduit. Il s’adapte à vos besoins et surtout à votre budget. Laissez-vous conseiller par les revendeurs qui sont généralement des experts dans ce domaine.

  • Comparez le prix et les fonctionnalités des modèles

Il vous faut savoir qu’à chaque modèle de barbecue ses fonctionnalités. Certains peuvent faire par exemple planchas en même temps que barbecue.

D’autres ne font que cuire la viande, alors que d’autres peuvent vous permettre de préparer aussi les légumes. Plus les appareils sont performants, plus ils vous coûtent cher. Tout est une question de priorité.

  • Jamais de barbecue incrusté

En tous cas, comme cela a déjà été dit, vous ne pouvez pas vous permettre un barbecue incrusté si vous êtes locataire dans un immeuble de copropriété.

Du moins, c’est le cas s’il s’agit d’une petite terrasse, que vous n’avez pas l’accord du syndic et encore moins de votre propriétaire pour la réalisation des travaux.

De toute manière, ce genre de barbecue coûte cher. Il faut compter des milliers d’euros pour les travaux. Il est rare que les modèles incrustés soient de petites tailles.

Au contraire pour des modèles portables, vous ne comptez que quelques dizaines d’euros. Vous pouvez les mettre en place en quelques minutes quand vous en avez besoin.

Barbecue en balcon : connaître les risques

Attention, ayez conscience des risques de faire un barbecue sur votre balcon avant de commencer à allumer le feu. On est loin du niveau de sécurité que peut vous apporter un barbecue dans un jardin.

  • Les risques d’incendie

Le premier risque à prendre en compte est bien évidemment l’incendie. Selon les sondages, en été, une grande partie des départs de feux en France viennent justement des barbecues sauvages et non réglementés.

Les risques sont d’autant plus importants si vous n’êtes pas encore un expert dans la réalisation de barbecue et la maîtrise du feu.

Une raison de plus pour choisir des modèles électriques, et de respecter les réglementations en vigueur dans votre région et de votre immeuble.

  • Les risques de nuisances olfactives

Qui dit barbecue dit fumée. Vous ne serez pas le seul à en profiter. Les voisins le ressentent également. Ce qui peut créer des nuisances olfactives dans tout le quartier.

Notamment si vous ne savez pas maîtriser les cuissons, les nuisances olfactives sont optimales. Tel est le cas si vous optez pour un modèle sans couvercle.

  • Les traces de fumées sur la façade

Si certains syndics sont très à cheval sur les réglementations, c’est aussi pour préserver la qualité de leur façade.

En effet, non seulement les fumées peuvent entraîner des nuisances olfactives, mais en plus, elles laissent des traces de fumées sur les murs.

Les tâches sont d’autant plus importantes si vous faites fréquemment des barbecues chez vous. Ce sont des traces noires sur les murs.

  • Les nuisances sonores

Si vous invitez du monde, il y a également des risques de nuisances sonores. Passé une certaine heure, cela peut être qualifié de tapage nocturne et vous serez obligé de payer une amende.

Certains voisins sont notamment plus tatillons que d’autres pour ce qui est des nuisances sonores. Les risques et les pénalités varient donc en fonction de la qualité de votre voisinage.

  • Les recours des voisins pour un barbecue non règlementaire

Si vous faites un barbecue non réglementaire, sachez que vos voisins peuvent user de différents recours pour vous pénaliser. Ce sont également des risques à prendre en considération.

Ce peut être par exemple le signalement à votre propriétaire des nuisances que vous créez. Ce qui peut mettre fin à votre bail de manière inopinée ou rendre les relations avec vos voisins et votre bailleur un peu plus compliquées.

Ils peuvent également directement aller voir le syndic qui prendra des mesures contre vous afin de faire cesser les nuisances en question.

Dans les Mairies, il existe désormais des négociateurs qui interviennent aussi sur les conflits de voisinage. Les voisins peuvent y avoir recours afin de mettre fin aux nuisances que vous créez.

Dans ce cas, il s’agit davantage d’une médiation entre vous et le voisin pour essayer de trouver un terrain d’entente entre vous.

Le pire sont les actions en justice. Les voisins qui se sentent lésés dans vos séances de barbecues peuvent porter plainte. Le juge tranche alors sur la situation, ce qui peut vous exposer à de lourdes peines d’amendes.

  • Des amendes pour nuisance

Des barbecues non réglementés peuvent également être des portes ouvertes pour les amendes pour nuisances.

Vous vous exposez alors à 135 euros d’amende forfaitaire, et d’une amende majorée de 200 euros si vous recommencez dans les 2 semaines qui suivent. Pour information, c’est la norme en cas de trouble du voisinage en France.

En  plein centre-ville, un barbecue sauvage peut vous valoir dans les 127 euros d’amende. On appelle « barbecue sauvage » , à partir du moment où vous n’avez pas reçu d’autorisation pour les faire. 

Comment minimiser les risques d’un barbecue sur balcon ?

Ceci étant dit, les beaux jours riment toujours avec barbecue. C’est le moment de se retrouver et de profiter. Aussi, voici quelques conseils afin de vous permettre de faire un barbecue sur balcon et de minimiser les risques.

  • Respecter le règlement

Pour commencer, ne vous contentez pas de connaître le règlement. Il faut le respecter. Cela vous évite les amendes, mais également les incidents en tout genre, notamment les incendies.

Par règlement, on n’entend pas uniquement ceux imposés par la Mairie de votre région, mais également ceux de votre immeuble.

  • Alerter tous les voisins

Prenez le temps de prévenir vos voisins que vous prévoyez de faire un barbecue à telle heure et tel jour. Cela évite les conflits pour nuisances. C’est la moindre des politesses.

C’est notamment conseillé si vous êtes nouveaux dans la résidence afin de maintenir de bons rapports avec vos voisins. Il suffit d’une note dans le hall ou encore d’un avertissement porte-à-porte, quand bien même vous ne comptez pas inviter vos voisins à la fête.

  • Choisir le bon modèle de barbecue

Sur le marché, les grandes marques peuvent désormais vous proposer différents modèles de barbecue. Pour un projet de barbecue en balcon, vous devez faire attention à votre choix. Il n’est pas totalement libre.

  • Les différents modèles disponibles sur le marché

Il paraît important de connaître en amont tous les modèles de barbecue disponibles sur le marché.

  • Pour commencer, vous avez le modèle à charbon de bois.

C’est le plus prisé par les experts en barbecue et par ceux qui apprécient faire ce genre d’activité le week-end. La qualité de la cuisson est meilleure.

Il semble que cela apporte un peu plus de convivialité à votre évènement. Ce sont les classiques du barbecue. Ils s’invitent davantage dans un grand jardin.

Pour minimiser les risques d’incendie, il faut leur trouver le bon emplacement par exemple. Pour les allumer, il faut non seulement du temps, mais aussi de l’expérience et du savoir-faire. Le charbon de bois ne prend pas facilement.

  • Vous avez également le modèle à gaz.

C’est un peu plus moderne, mais plus coûteux. C’est moins risqué que le modèle à charbon de bois, dans le sens où vous avez la maîtrise de la source de chaleur. Pour quelques centaines d’euros environ, ce genre d’appareil est à votre disposition.

  • Enfin, vous avez les modèles électriques.

C’est le barbecue pour les novices. Ils sont de petite taille et très faciles à installer, comme à utiliser. De plus, ils ne coûtent que quelques dizaines d’euros.

  • Les modèles interdits en balcons

En balcon, et notamment en centre-ville, les modèles à gaz et à charbon de bois sont interdits. Ils sont beaucoup trop risqués. Les risques de feux qui s’embrasent sont trop importants.

Pourquoi les barbecues électriques sur le balcon ?

Vous l’avez compris, on préfère les barbecues électriques sur le balcon. C’est non seulement pratique, car il suffit d’un bouton et d’une source d’alimentation pour le mettre en marche, mais en plus c’est moins risqué. Sur ce genre de modèle, les feux sont rares, voire inexistants.

Les barbecues électriques sont aussi très simples à installer et à démonter. Ils n’occupent pas énormément de place. Ils s’adaptent parfaitement à une petite terrasse ou à un petit appartement.

Ce sont les modèles les moins chers du marché. Pour quelques dizaines d’euros, vous pouvez vous en procurer.

Bien évidemment le prix varie selon le modèle et les fonctionnalités. Vous pouvez vous faire conseiller en boutique par les revendeurs. Ils connaissent bien leur sujet.

  • Bien maîtriser le feu

Il faut notamment être un professionnel en la matière pour bien gérer un barbecue sur un balcon et maîtriser le feu pour un maximum de sécurité. Voici justement quelques conseils pour ce faire.

  • Nettoyer le barbecue avant de commencer

Pour éviter que le feu ne s’embrase trop, il est conseillé de nettoyer votre barbecue avant de l’utiliser. Enlevez notamment les résidus de graisses qui datent du dernier barbecue que vous avez fait.

  • Utiliser le couvercle pour éviter les fumées incontrôlées

De préférence, utilisez les modèles de barbecue avec un couvercle. Cela vous permet de couvrir le barbecue dans le cas où un feu inopiné ne surviendrait.

Si vous n’avez pas de couvercle, on vous conseille aussi le sel pour mieux maîtriser le feu et éviter les incendies.

  • Garder un œil sur votre barbecue

Ayez toujours une personne responsable de votre barbecue. Il faut être réactif afin de minimiser les risques d’un barbecue.  Un feu peut prendre en quelques secondes et devenir rapidement incontrôlable.

  • S’assurer d’avoir tout bien éteint avant de ranger

La question ne se pose pas si vous avez un modèle de barbecue électrique. Il suffit de couper l’alimentation pour éteindre complètement votre appareil.

Attention toutefois, il ne faut pas ranger immédiatement ce dernier après l’avoir éteint. Il est préférable d’attendre que la table de cuisson refroidisse avant de démonter et ranger votre barbecue.

Cela évite non seulement de vous brûler, mais aussi de brûler des choses dans la maison, ce qui pourrait être le départ d’un incendie.

Voilà tout ce que vous devez savoir si vous souhaitez faire un barbecue sur votre terrasse.

C’est une solution que vous pouvez envisager notamment afin de profiter des beaux jours si vous n’avez pas de jardin XXL à disposition.

Attention, les risques sont plus importants dans ce cas. Donc, veillez à respecter toutes les normes susmentionnées. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s