IMMOBILIER : quelle est la définition d’une maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique est un concept très en vogue en ce moment. En effet, la protection de l’environnement est devenue un enjeu vital pour la société.

Alors, toutes les solutions sont bonnes pour réduire les impacts environnementaux de chacun.

Pour ceux qui cherchent à construire ou à rénover leur maison donc, opter pour ce type de maison verte est de mise. Mais encore faut-il savoir quelle est réellement la définition maison bioclimatique.

Une maison bioclimatique ou une maison plus verte

Dit simplement, une maison bioclimatique équivaut à une maison plus verte. Mais le concept va au-delà de l’utilisation simple des nouveaux systèmes de chauffage écologique.

Pour profiter d’une telle maison tendance, vous devez faire construire votre propre propriété. Une rénovation d’un bien déjà existant s’avèrera plutôt complexe.

  • Les mêmes concepts que la maison écologique

Les bases sont les mêmes : utiliser au maximum les énergies renouvelables et naturelles pour se chauffer et aménager la maison. De ce point dépendront toutes les caractéristiques physiques et intérieures de la maison.

Bien qu’une nouveauté dans le domaine de la construction immobilière, la maison bioclimatique tire ses bases des anciennes techniques de construction.

  • Des techniques plus modernes et plus poussées afin de rendre sa maison plus écolo

Isolation, électricité, chauffage, ventilation, fourniture en eau et bien d’autres d’une maison bioclimatique doivent être poussés dans les extrêmes. La construction d’une telle propriété se base avant tout sur l’orientation et l’emplacement.

  • Les normes à respecter

Bien évidemment, la construction d’une maison bioclimatique doit respecter les normes de construction.

Comme pour n’importe quel autre projet de construction impliquant de grands travaux, il sera nécessaire de faire une demande de permis de construire avant de commencer.

Pour une maison écologique ou une maison bioclimatique, les normes de l’isolation et sur la performance thermique sont d’une grande importance.

On parle notamment de la norme RT 2012 avec une consommation énergétique de moins de 50 kWh/m2 et par an. Il faudra mettre tout en œuvre pour ce faire.

  • Pourquoi faire construire une maison bioclimatique serait plus facile de nos jours

Le concept n’a en fait rien d’une nouveauté. D’ailleurs, les bases, à savoir l’orientation et l’isolation de la maison, datent de plusieurs millénaires.

Mais il faut dire aussi que la maison bioclimatique a beaucoup plus le vent en poupe de nos jours. Et pour cause, nous disposons de nombreux équipements et de nouvelles technologies afin d’assurer tout de même le confort optimal des lieux.

Par ailleurs, les architectes et les artisans peuvent vous proposer des plans plus esthétiques et plus modernes de maison bioclimatique.

Contrairement aux idées reçues, ce genre de maison peut être moderne et contemporaine et pourra même contenir une véranda ou un patio.

  • Les enjeux de la maison bioclimatique

Mais en tous les cas, la maison bioclimatique présente des enjeux importants. En premier lieu, c’est une manière comme une autre afin de réduire l’empreinte environnementale de chacun.

Ce type de maison fonctionne entièrement avec des énergies renouvelables et utiliser 100 % des ressources naturelles pour fonctionner et assurer votre confort.

Ce qui impactera également sur les frais de fonctionnement et d’entretien de la maison. Car, certes, le prix de la construction d’une maison bioclimatique peut être assez exorbitant, néanmoins, il s’agit d’un bon investissement pour le futur.

Vos factures mensuelles seront moindres, voire de 0 euro. Et à la revente, une maison de ce genre, grâce à son DPE de qualité, pourra vous constituer une belle plus value.

Les concepts d’une maison bioclimatique

Vous l’aurez compris, le concept de la maison bioclimatique est bien différent de la construction d’une maison classique.

Il y a quelques points, d’une grande importance, sur lesquels vous allez devoir vous attarder davantage pour vous assurer une maison 100 % écologique. 

  • Isolation

Toute l’isolation passe par le choix des matériaux de construction de la maison. On privilégie ici l’isolation par l’extérieur qui non seulement est beaucoup plus esthétique, mais sera aussi beaucoup plus efficace aussi bien en hiver qu’en été.

Toute l’année, avec une isolation de ce genre, vous éviterez les déperditions de chaleur, mais vous profiterez également d’une légère fraicheur en été.

Comme matériaux, on vous conseille entre autres la terre, le brique ou encore le bois. Vous pouvez également opter pour du triple ou du double vitrage, très usité aussi de nos jours pour la rénovation et la construction d’une maison. Ces accessoires possèdent l’étonnante capacité de retenir la chaleur en hiver et d’apporter un maximum de luminosité dans les pièces.

  • Ventilation de la maison

Pour la ventilation de la maison, exit les systèmes de climatisation. Les experts conseillent surtout l’utilisation des VMC à doubles flux qui vous rafraichit nettement mieux en été.

Une alternative des plus usitée lors de la construction d’une maison bioclimatique est entre autres celle des nos voisins du Canada.

Ils utilisent un système sous terrain pour chauffer légèrement la pièce en hiver et rafraichir en été grâce à une cheminée extérieure et à un VMC double flux.  

  • Comment chauffer une maison bioclimatique ?

Bien évidemment, gage du confort des habitants de la maison, il faudra installer un système de chauffage écologique. Le poêle à bois est entre autres indiqué pour la réalisation de ce type de projet de construction.

C’est classique, efficace et surtout s’adapte à tous les types et tailles d’habitation. Modernes, en plus de ne pas coûter cher à l’utilisation, les poêles se déclinent actuellement en plusieurs marques et styles, s’adaptant à tous les besoins.

 Contrairement aux idées reçues, les poêles à bois sont des chauffages écologiques, bien plus en tous les cas que les radiateurs et autres systèmes disponibles sur le marché.

Et pour cause, ils utilisent des granulés qui ne nécessitent pas de traitement et de transformations chimiques.

En fonction de la qualité de vos granulés notamment, et de la capacité de votre poêle, la puissance de votre appareil de chauffe variera. Mais en tous les cas, vous aurez une diffusion homogène de la chaleur.

  • L’utilisation de l’eau dans ce genre de maison

Pour ce qui est de la fourniture en eau, on serait tenté de vous conseiller les systèmes de récupération d’eau de pluie. Depuis 2008, vous pouvez officiellement utiliser cette ressource naturelle pour les toilettes, le linge de la maison, pour le nettoyage et l’entretien, etc …

Mais pour ce faire, vous aurez besoin d’une cuve d’une assez grande capacité pour prendre en charge tous les besoins de votre maison.

Il en est qui sont simplement à poser dans le jardin. D’autres doivent être enterrés pour être plus fonctionnelle. Tout est une question d’envie et de budget.

Quoi qu’il en soit, en utilisant l’eau de pluie pour une partie des besoins en eau de la maison, vous minimiser encore plus vos factures mensuelles. Pour les repas toutefois, et pour la douche aussi notamment, ainsi que le lave-vaisselle, on vous conseille tout de même de profiter de l’eau municipale.

Mais qu’en est-il du chauffage de l’eau dans une maison bioclimatique ? Bien évidemment, les ballons d’eau chaude classique ne sont pas les bienvenus.

Trop énergivores, et n’utilisant pas de ressources naturelles, ils ne coïncident pas avec le concept d’une maison bioclimatique. Il est préférable de se tourner vers les ballons d’eaux chaudes avec chauffage solaire.

Opter pour les capteurs solaires au lieu des panneaux photovoltaïques classiques. Ce sera beaucoup plus confortable en hiver.

  • Comment se pourvoir en électricité ?

L’électricité est aujourd’hui une base importante du confort d’une résidence. La maison bioclimatique n’échappe pas à la règle.

Mais pour la fourniture en électricité, vous avez actuellement des astuces bien plus écologique et tout aussi efficace que les solutions proposées par la majorité des fournisseurs en la matière.

Tel est le cas par exemple des éoliennes, des panneaux photovoltaïques, etc. Vous pouvez également faire appel à des fournisseurs engagés comme EDF pour vous proposer des sources d’énergies propres.

Ce sont des alternatives aux multiples avantages. Non seulement vous paierez moins cher votre électricité par mois, mais vous participez également à la protection de l’environnement.

Il est tout à fait possible de fournir la totalité de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de la maison par ressources renouvelables. Mais il faudra l’intervention d’un électricien certifié RGE pour ce faire.

Tout sur l’orientation de la maison

Mais comme susmentionné, la base de la construction d’une maison bioclimatique est l’orientation de la maison.

Ce point nécessite que vous vous y intéressiez particulièrement. Le confort et la robustesse de votre résidence toute l’année dépendront entièrement de l’orientation.

  • Privilégier le Nord : suivre les conseils des ancêtres

Auparavant, déjà l’Homme privilégiait les constructions avec une exposition au Nord. Nous comprenons aujourd’hui pourquoi.

C’est un moyen pour profiter du soleil en été et s’en protéger de manière optimale le reste de l’année.

Ici, pour un maximum de luminosité à l’intérieur de la maison, vous pouvez utiliser les baies vitrées et les installations en verre de ce genre. La taille varie en fonction de celle de votre maison.

  • Un peu de vitrage au Sud : un gage de confort

Le principe de base d’une maison bioclimatique est d’utiliser le maximum possible les énergies renouvelables, donc le soleil. Pour ce faire, on vous conseille de mettre des vitrages vers le sud de la maison.

Vous avez le choix pour ce faire : fenêtres, portes-fenêtres, baies vitrées et bien d’autres encore. Tout dépend aussi du style général de votre aménagement.

Cette technique permet de faire pénétrer plus simplement les rayons du soleil dans la maison. Ce qui peut influer non seulement sur la luminosité de l’espace, mais aussi sur le chauffage de la maison.

Une exposition pleine est ou ouest sont également possibles

On peut aussi adapter une exposition pleine est ou ouest pour une maison bioclimatique.

Mais il faudra dans ce cas peaufiner l’emplacement des ouvertures de la maison pour éviter le trop plein de chaleur en été. Il faudra aussi opter pour des ouvertures de plus petite taille pour un maximum de confort en fin de journée.

Cette technique de construction est surtout idéale dans les régions chaudes et sèches, peu sujettes à des brumes matinales. L’aménagement des pièces sera plus facile et le confort sera garanti.

  • Quel est l’environnement idéal pour une maison bioclimatique ?

Et pour une maison bioclimatique, l’orientation et l’emplacement seuls ne suffisent pas. Vous devez également vous assurer de l’environnement de votre maison.

Idéalement, pour la réalisation d’un tel projet, on vous conseille les terrains bordés de collines.

Ce qui vous aidera à vous protéger des vents, de la pluie, et même, à certains égards, des orages et de tempêtes. Sans compter que ce cadre vous attestera confort et dépaysement.

Mais une maison bioclimatique peut aussi être construite de plain-pied. Il faudra alors créer un environnement spécifique à votre résidence : des haies XXL et des arbres au nord pour se protéger du vent, des arbustes à feuillages caducs et persistants au sud pour un maximum de fraîcheur.

Ces accessoires d’aménagement extérieur peuvent aussi optimiser le design de votre résidence. Pour ceux qui n’ont pas la main verte, les conseils d’un professionnel du jardinage et de l’aménagement d’extérieur seront de mise.

Les caractéristiques extérieures d’une maison bioclimatique

Outre les plans proposés par les architectes, qui dépendent forcément de vos idées et de vos envies, il y a quelques caractéristiques physiques qui font qu’une maison bioclimatique diffèrera des autres types de construction. Le point.

  • Quels matériaux privilégiés ?

En premier lieu, vous allez devoir choisir les bons matériaux et les bons artisans qui sont notamment habitués à travailler avec ces derniers.

  • Le bois : une évidence

Le bois sonne comme une évidence. C’est l’indémodable des constructions et rénovations de maison. Il s’adapte à tous les besoins et à tous les styles d’architectures.

Disponibles en une large gamme d’essence et de traitement, non seulement il durera longtemps, mais il s’adaptera aussi à votre budget.

Prisé pour sa robustesse, mais aussi pour sa performance, le bois est le matériau classique de la réalisation d’une maison bioclimatique. En effet, ce dernier a l’étonnante capacité de retenir la chaleur en hiver pour confort optimal.

  • L’alu pour certaines parties de la maison

Pour certaines parties de la maison, vous ne pourriez pas vous passer de l’aluminium. C’est une question de design, mais aussi de praticité.

L’aluminium est en effet bien plus fonctionnel et plus maniable notamment pour la mise en place des fenêtres et différentes ouvertures de la maison. En outre, l’alu peut également optimiser l’isolation thermique de la maison.

  • La terre cuite : une alternative moderne et originale

La terre cuite peut aussi être une bonne alternative. C’est à la fois moderne et original, et ne nécessite pas de grandes logistiques pour le transport comme c’est le cas pour le bois.

Bien que peu utilisée dans le domaine de la construction en France, la terre cuite est ultra robuste, mais possède aussi des capacités isolantes. C’est un must notamment dans la construction d’une maison bioclimatique.

  • Le liège ou la paille : une solution originale

Très tendance aussi depuis quelques années, le liège est un matériau à privilégier pour la construction de votre maison bioclimatique.

Il est d’origine agricole, ou plus précisément des écorces des arbres qui seront traités spécialement pour en faire un matériau de construction robuste et maniable.

Plus modique et tout aussi écologique, il y a également la paille. Une maison en paille est beaucoup plus robuste qu’il n’y parait. Ne vous fiez pas uniquement à l’histoire des 3 petits cochons.

Pour rappel, la paille est produite à partir des graines de céréales ou le chaume plus précisément. Il reste léger, donc facile à manipuler. Ce qui est un avantage en soi.

  • Une maison sombre en générale

En ce qui concerne la couleur, une maison bioclimatique est généralement sombre. On donnera la priorité au marron foncé, ou encore le noir. Ce qui est bien plus qu’un choix esthétique.

En effet, les couleurs sombres ont tendance à capter et à garder la lumière du soleil et donc aussi la température.

Pour un peu plus d’originalité et de modernité, les couleurs bruns ou orange sombre sont également possibles.

Les tons à éviter sont les couleurs claires comme le blanc ou le gris qui non seulement ne sont plus très tendance, mais ne présentent aussi aucun intérêt pratique.

L’aménagement intérieur de la maison bioclimatique

Voilà pour ce qui est de l’aspect extérieur de votre maison. Focus à présent sur l’aménagement de l’intérieur. Ces détails peuvent en effet aussi influer sur la réussite et le confort de votre maison bioclimatique.

  • Les pièces à vivre

À exposer plein Sud, les pièces à vivre comme le salon et les salles à manger, etc. profiteront d’une meilleure luminosité. Vous profiterez ainsi du soleil plus longtemps pendant la journée. Ce qui sera aussi un gage de confort.

  • Les chambres

Pour ce qui est des chambres à coucher, une orientation vers l’Est est conseillée. C’est pour profiter à bon escient de tous les bienfaits du soleil, et ce, dès le réveil.

Sans compter que ce type d’aménagement peut avoir des incidences sur la qualité de votre sommeil. Avec cette technique, la pièce sera plus fraiche et plus tendance.

  • Les pièces froides

Et vous devez également peaufiner l’aménagement des garages, de couloirs et autres pièces froides de la maison. Il est préférable d’opter pour une exposition plus au nord pour ces dernières.

Le but étant de limiter autant que faire ce peut les déperditions de chaleur. Ces endroits méritent en effet une isolation même minime pour assurer l’homogénéité de votre maison bioclimatique.

Le devis d’un tel projet

Mais combien peut alors coûter une maison bioclimatique ? Il a été susmentionné que c’est un projet d’envergure.

Vous allez devoir utiliser des matériaux haut de gamme pour la construction de ce genre de résidence.

Heureusement, c’est un projet que vous pouvez facilement financer avec l’aide des banques.

  • Tout dépend des matériaux utiliser

Le devis de la construction d’une maison climatique varie selon les matériaux que vous avez utilisés. Pour le double vitrage par exemple, il faudra débourser environ 175 euros/m2 en moyenne.

Pour le VMC double flux, il faudra débourser dans les 3 000 euros. Le chauffe-eau solaire coûtera environ 5 000 euros.

Pour la mise en étanchéité hors eau et hors air, vous devez investir approximativement 500 euros du m2. Une PAC aérothermique pour le chauffage de la maison vous coûtera environ 7 000 euros sans entretien.

  • Comparer les honoraires des artisans

Vous aurez également besoin d’un architecte expérimenté pour concevoir les plans de votre maison bioclimatique. Ce dernier vous coûtera en moyenne 1 500 euros.

À cela s’ajoutent les honoraires des artisans certifiés RGE qui devront intervenir pour la gestion et la réalisation des chantiers.

  • Le prix de construction moyenne d’une maison bioclimatique

En moyenne, la construction d’une maison bioclimatique vous coûtera entre 1 200 et 1 600 euros le m2. Pour une maison bioclimatique de 100 m2 avec 3 chambres, les dépenses peuvent aller jusqu’ 100 000 euros.

Les coûts peuvent aussi augmenter au courant de l’année 2020. Et pour cause, les normes de construction et de performance thermique vont être modifiées selon les rumeurs qui circulent sur le marché. Le RT 2012 ne sera donc plus effectif.

  • Comment réduire le budget de la construction d’une maison bioclimatique ?

Afin de réduire le budget pour la construction d’une maison bioclimatique, vous devez en amont choisir vos prestataires en comparant les devis proposés. En ligne, plusieurs artisans certifiés vous proposent des devis gratuits pour ce faire.

En outre, vous devez comparer toutes les alternatives de matériaux et systèmes de production d’énergies naturels disponibles sur le marché.

En personnalisant votre maison bioclimatique, vous pouvez en effet réduire les coûts. Pour la gestion de votre chantier, faites appel à un professionnel. Il en va aussi de la robustesse et du confort de votre résidence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s