Dégât des eaux, que faire ?

En France, on ne compte pas moins de 800 000 cas de dégâts des eaux par an. C’est l’un des accidents domestiques les plus dédommagés dans l’hexagone.

Pouvant être causé par un oubli, par des canalisations défectueuses ou par des conditions climatiques difficiles et un état de la toiture qui laisse à désirer, la réparation d’un dégât des eaux peut s’élever en moyenne à plus de 1 000 euros.  Tout dépend du cas.

Mais bien évidemment, les travaux seront moins compliqués à gérer pour ceux et celles qui ont souscrit à une assurance habitation qui couvre ce genre de dégâts.

Les assureurs peuvent tout assumer ou seulement une partie des réparations.

Elles peuvent même couvrir les réparations des dégâts chez les voisins s’ils sont de votre fait afin de leur éviter de payer de leur poche la remise en état de leur habitation. Mais dans un cas comme dans l’autre, il y a quelques étapes à respecter pour ce faire. Le point.

Réagir rapidement en cas de dégâts des eaux

Bien évidemment, une couverture pour la réparation des lieux ne vous empêche pas d’essayer de limiter autant que possible les dégâts. Dans ce genre de situation, la moindre minute compte. Vous devez donc réagir rapidement.

  • Couper l’arrivée d’eau

En premier lieu, vous devez couper l’arrivée d’eau ou du moins essayer de colmater les fuites à l’origine du dégât des eaux. Ceci permettra de limiter les sinistres et de vous éviter de grands travaux pour la remise en état des lieux. Il en va surtout de votre confort et de votre sécurité. Un dégât des eaux peut à la longue causer l’annihilation de votre maison.

  • Couper l’électricité de la maison

Un dégât des eaux peut entraîner une montée exponentielle du niveau de l’eau dans la maison. Aussi, pour votre sécurité et celles des autres habitants de la maison, ainsi que pour la robustesse et la bonne tenue de votre résidence, il importe également de couper l’électricité de la maison. Ceci vous permettra d’éviter les courts-circuits.

  • Faire une première constatation des dégâts

Après quoi, vous devez faire une première constatation des dégâts. Quelles sont les pièces touchées ? Quelle est l’origine du dégât des eaux ? Quels sont les mobiliers à changer ? Quels sont les travaux à faire ? Il ne faut pas impérativement l’œil d’un expert pour ce faire.

  • Essayer de sécher les parties inondées

Vous pouvez également essayer de sécher les parties inondées. Utiliser une serpillière pour éponger sur le sol. Le but étant de vous permettre de circuler librement dans l’espace et de faciliter également l’accès aux différentes pièces de la maison par les experts des assurances, mais aussi de limiter les infiltrations vers les propriétés voisines ou le sous-sol de la maison.

  • Contacter votre assureur

Il importe ensuite de contacter votre assureur. C’est d’ailleurs l’une des premières personnes à contacter. Il se dépêchera sur place afin de chiffrer les dégâts et les travaux à réaliser avant de libérer le financement requis pour la remise en état des lieux.

Ce que vous ne devez pas faire

Cependant, il y a certaines choses que vous ne devez pas faire :

  • Ranger

Vous devez laisser les pièces telles quelles, comme pour après un cambriolage afin de ne pas dénaturer le rapport émis par les experts en assurance.

  • Jeter les accessoires qui ont été touchés

Vous ne devez pas essayer de jeter certains accessoires pour bien paraître devant les experts.

En effet, ce que ces derniers ne constatent pas dans leur rapport et ne trouvent pas sur les lieux du sinistre ne peut être réparé et financé par votre contrat d’assurance habitation.

  • Demander directement à un artisan de faire un devis des réparations

Vous ne devez pas commencer par demander à un artisan de faire un devis des réparations. Les experts des assurances doivent être les premiers à constater les faits.

Le devis des artisans ne sert qu’à aider les assureurs à trouver le capital idéal à vous accorder en fonction de votre situation et de la valeur du marché.

D’ailleurs, les assureurs peuvent mandater eux-mêmes des artisans qui proposent leur propre devis transparent et objectif.

  • Vous lancez vous-même dans les travaux

Enfin, ne vous lancez pas vous-même dans les travaux, à moins d’être un expert en construction et en rénovation de maison. En effet, vous n’aurez aucune garantie quant à la qualité des travaux et aux résultats obtenus.

En outre, vous lancez vous-même dans les réparations profite à votre assureur qui voit la hauteur des indemnités diminuées à cause de l’absence de frais d’interventions de professionnel.

Contacter votre assureur

C’est pour en prévision de ce genre de situation qu’une assurance habitation prémium est nécessaire.

Grâce à une telle offre en effet, vous profiterez d’une indemnisation, plafonnée ou non, partielle ou totale, pour la remise en état des lieux. Pour ce faire, vous devez, dans les plus brefs délais contacter votre assureur.

  • Vérifier les thermes de votre contrat d’assurance habitation

Les contrats d’assurance habitation peuvent varier d’un cas à un autre. Avant de contacter notamment votre assureur, en vérifier les termes peut être de mise.

Notamment, vous pouvez vérifier que vous êtes effectivement couvert pour un dégât des eaux et à quelle hauteur et dans quelles conditions.

En outre, sachez que la taille des appartements couverts peut également influer sur la hauteur des prises en charge.

Si vous êtes par exemple couvert pour un appartement 3 pièces et que vous avez un 5 pièces, vous aurez affaire indubitablement à une décote des indemnités selon les cotisations versées.  

  • Vous bénéficiez de 5 jours pour ce faire

Sachez que le délai règlementaire pour déclarer vos sinistres est de 5 jours. Vous devez également prendre des mesures afin de remplir la déclaration que les assureurs proposent actuellement sur leur site web.

  • Une déclaration personnelle pour les maisons individuelles

Pour une maison individuelle, vous devez remplir une déclaration personnelle. C’est le genre de déclaration que vous pouvez notamment faire aussi par téléphone chez certains assureurs. Tout dépend de votre situation.

  • Un constat à l’amiable pour les maisons en copropriété

Pour les biens en copropriété, en plus de la déclaration des sinistres par la victime principale, il y a également le constat à l’amiable.

Il s’agit d’une déclaration commune à toutes les propriétés voisines qui constatent des sinistres à cause de la même origine de dégât des eaux.

A quoi vous attendre venant de votre assureur ?

Les démarches pour la déclaration de sinistre auprès d’une assurance habitation sont pour le moins faciles. Néanmoins, elles peuvent prendre du temps.

Certains hésitent ne sachant pas réellement à quoi s’attendre. Retour sur les bons à savoir.

  • Comment déclarer les sinistres ?

Pour commencer, vous devez savoir que les assureurs peuvent vous proposer deux manières différentes pour déclarer les sinistres :

  • Par téléphone avec une estimation directe des dégâts

Pour ceux qui vivent loin et pour les résidences individuelles qui ne comptent que peu de dégâts notamment, une déclaration des sinistres par téléphone est possible.

Vous aurez alors affaire à un conseiller qui vous posera différentes questions sur votre situation : l’origine du dégât des eaux, les dégâts constatés, la nature des revêtements à réparer, le type de revêtement de sol, etc …

  • Par l’intervention d’un expert

Pour les dégâts qui se chiffrent à plus de 1 000 euros, l’intervention d’un expert sera requise pour la constatation des dommages.

Le même prestataire vérifiera également les termes de votre assurance habitation afin de garantir la possibilité de prise en charge ou non des décotes possibles d’un cas à un autre.

  • Par l’intervention de plusieurs experts assurances pour chiffrer l’importance des indemnisations

Pour les dégâts des eaux impliquant plusieurs copropriétés et différents propriétaires avec différents contrats d’assurance, l’intervention de plusieurs experts peut être requise.

Votre expert gestionnaire, ou simplement celui mandaté par votre assureur s’assureront que vous toucherez bien les indemnisations de rigueur et en rapport avec la valeur du marché pour la réparation des lieux.  Il assistera au diagnostic de votre maison et aux négociations concernant le chiffrage des dédommagements.

  • Une vérification de l’état des lieux et un chiffrage des dommages

Une fois les sinistres déclarés et les dégâts constatés, les enquêteurs des assurances procèdent aux chiffrages des dommages. Ils prendront notamment en compte le coût des matériaux, les frais des artisans, etc … pour vous proposer un plafond de dédommagement possible. Tout dépend aussi de la qualité de votre contrat d’assurance habitation.

Un devis de la part d’un artisan professionnel dans la réparation d’un dégât des eaux pourra être utile afin de faire cette estimation et éviter les imprévus en cours de route.

  • Une indemnisation directe : une bonne ou une mauvaise idée ?

Pour vous faciliter la vie, les assureurs peuvent vous proposer notamment une indemnisation directe des dégâts.

Ils insisteront sur le fait que vous pouvez vous charger vous-même des travaux afin de réduire la hauteur des indemnités.

Quand bien même cette offre pourrait sembler être intéressante, ce n’est finalement pas le cas. Certes, c’est plus rapide, mais dans ce genre de situation, les imprévus du chantier devront être payés de votre poche. 

En outre, la hauteur des indemnités peut ne pas suffire pour couvrir tous les dommages.

  • Une réparation des dégâts : les avantages

Les assureurs peuvent aussi vous proposer une réparation directe des dégâts.

C’est une prise en charge de A à Z de votre cas. Ce qui peut s’avérer être pratique et plus sûr. Ils devront se baser sur les devis proposés par les artisans afin de fixer la hauteur des dédommagements.

En outre, vous n’aurez pas ainsi à garantir la réussite ou non des dégâts. Un professionnel sera mandaté pour s’en charger.

Que couvre une assurance habitation ?

L’assurance habitation est de nos jours obligatoire en France. Il existe sur le marché plusieurs offres qui s’adaptent aux budgets et aux profils de chacun afin de permettre aux particuliers de mieux gérer son budget mensuel.

Mais en règle générale, ce genre de couverture couvre un dégât des eaux. Que cela signifie-t-il exactement ?

  • Les musts know sur l’assurance habitation

Pour commencer, vous devez savoir que depuis quelques mois, il y a eu quelques modifications concernant l’assurance habitation :

1-      Un contrat sur 12 mois renouvelable tacitement

Depuis la mise en application de la loi sur la consommation en 2005, et afin d’encourager la concurrence du marché, le contrat d’assurance habitation est soumis à un plafond de délais d’application. Désormais, il s’applique sur 12 mois renouvelable tacitement.

C’est-à-dire qu’à chaque date d’anniversaire du contrat, si vous n’êtes pas satisfait de votre contrat, vous avez la possibilité de le résilier sans pénalités, mais en respectant les délais de préavis de 3 mois réglementaires.

Cette mesure a eu notamment l’effet escompté. Elle a incité les assureurs à proposer une meilleure qualité de service à leurs clients.

2-      Un contrat personnalisable pour des cotisations moindres

En outre, dans le but de limiter les risques de surendettement et de minimiser les cotisations à imputer à une assurance habitation, les entreprises spécialisées dans ce genre de couverture proposent de nos jours des contrats personnalisés.

Vous pouvez notamment uniquement assurer la plomberie de la maison. Ce qui peut influer sur la qualité de la prise en charge en cas de dégât des eaux. Tout dépendra de l’origine des sinistres.

Seule une couverture premium vous garantit notamment une prise en charge d’un dégât des eaux et des sinistres qui en résultent. Et encore, en fonction de la qualité de votre contrat, les dédommagements peuvent être limités ou non.

  • Trouver l’origine de la fuite

La hauteur des indemnisations et la prise en charge par l’assureur dépendra notamment de l’origine réelle de votre dégât des eaux.

Aussi, il importe d’en trouver en amont l’origine :

1-      La plomberie

Les fuites dans les canalisations, les fuites dans les robinetteries, les plomberies trop vétustes ou trop anciennes, une mauvaise rénovation de la tuyauterie de la maison : les problèmes de plomberie pouvant entraîner un dégât des eaux peuvent être nombreux.

Ce genre de fuite et les dégâts qui en résultent sont notamment pris en charge par une assurance habitation avec une couverture plomberie uniquement.

2-      La toiture

Des tuiles qui sont trop vieilles, une mauvaise disposition de la toiture, un mauvais entretien ou un manque de démoussage de toiture, le dégât des eaux peut aussi venir du toit. C’est bien souvent le cas notamment dans les copropriétés.

3-      Un manque d’attention

Le dégât des eaux peut aussi être causé par un manque d’attention de la part des assurés. Vous avez laissé le robinet couler pendant des heures et vous l’avez oublié ? Ce qui a causé un dégât des eaux chez vous, mais aussi chez les voisins ?

Certaines assurances vous proposent une couverture des dégâts dans votre appartement comme dans ceux de vos voisins.

4-      Les catastrophes naturelles

Bien évidemment aussi, vous avez les catastrophes naturelles. C’est le genre d’incidents pris en charge par toutes les assurances : inondations, orages, grosses pluies, etc. Les indemnisations varient d’un cas à un autre

  • Définition d’un dégât des eaux

Mais que signifie exactement un « dégât des eaux » ? Il s’agit d’une situation de débordement d’eau chez vous qui peut ou non avoir des impacts chez les voisins, mais qui en tous les cas a entraîné d’importants sinistres dans votre maison et pas uniquement dans la salle de bain.

Le débordement de l’eau peut entraîner des problèmes de peintures, d’électricité, et bien évidemment peut attaquer les mobiliers de la maison.

  • Une prise en charge de A à Z

Les meilleures assurances se targuent de proposer une qualité de service optimale et un accompagnement de A à Z de ses clients.

Ce qui signifie concrètement :

1-      Expertise pour le chiffrement des travaux

L’assureur engagera un expert qui fera une évaluation et un chiffrement des travaux. Vous devez le contacter en priorité pour ce faire et afin que les fonds pour la remise en état des lieux puissent être libérés rapidement.

2-      Engagement et dépêchement d’artisans qualifiés sur place

L’assureur peut également vous accompagner dans le choix et l’engagement ainsi que le la rapidité des artisans sur place. Ce qui vous fera économiser du temps. Il y a en effet quelques artisans avec qui votre assureur a sûrement l’habitude de travailler.

Néanmoins, il ne peut vous forcer à engager tel ou tel artisan à la place d’un tel ou d’un tel. Vous avez toujours le dernier mot. Il suffit que le devis cadre avec le chiffrage de l’expert.

3-      Prise en charge même au bout de 1 an après des dégâts constatés sur les biens immobiliers couverts par l’assurance

L’assureur libérera les fonds afin que vous puissiez entamer rapidement les travaux.

Néanmoins, la prise en charge ne s’applique pas uniquement sur les dégâts constatés après le jour J. au bout de 1 an, si vous constatez encore quelques désagréments causés par le même dégât des eaux, il vous sera toujours possible de demander une indemnisation de la part de votre assureur.

Il faudra bien entendu apporter la preuve dans ce cas que lesdits désagréments sont réellement les conséquences directes de cet incident en particulier.

Faire appel à des artisans qualifiés pour la réparation des lieux

Pour la remise en état des lieux, vous aurez bien évidemment besoin d’un artisan professionnel. Les assurances prennent en charge le règlement des frais de déplacement et d’intervention de ces derniers.

  • Choisir votre prestataire

Attention, vous ne devez pas sauter sur la première offre modique venue. Vous devez choisir avec soin l’artisan qui prendra en charge la remise en état de votre habitation.

Il en va de votre confort, de la réussite des travaux, mais également de leur rapidité.

1-      Un artisan certifié par votre assureur

Comme susmentionné, afin de vous faciliter la recherche du meilleur prestataire, votre assureur peut vous proposer des artisans qualifiés avec lesquels il a l’habitude de travailler et qui vous promet une intervention rapide et de qualité pour la remise en état de votre maison après un dégât des eaux.

Ce dernier proposera un devis des travaux qu’il adressera directement à l’entreprise d’assurance qui libérera les fonds.

Cette technique vous permettra de gagner du temps dans les travaux de réparation. Les assureurs n’auront plus de vérification à faire. 

2-      Un expert dans la réparation d’un dégât des eaux

Votre artisan doit être impérativement, et dans tous les cas, un expert dans la réparation d’un dégât des eaux. Il en va de la réussite de vos travaux et de leur rapidité.

3-      Un expert avec une garantie décennale

Bien évidemment, ce prestataire doit disposer d’une garantie décennale pour une bonne prise en charge de votre cas et une couverture optimale en cas de vice dans la construction ou la réparation des dégâts.

C’est une condition incontournable pour l’engagement d’un prestataire immobilier quel qu’il soit. Comme son nom l’indique, la garantie décennale s’applique sur 10 ans à compter de la date de livraison du chantier.

4-      Comparer les profils disponibles

Enfin, vous ne devez pas uniquement sauter sur la première offre modique venue. Il importe de toujours prendre le temps de comparer les propositions des artisans.

Cela peut jouer sur le devis, mais aussi sur la qualité du rendu des travaux.

–          Des artisans différents selon l’importance des travaux à faire

En fonction de l’importance des dégâts, plusieurs artisans peuvent intervenir sur le chantier. Tout dépend aussi des travaux à faire : plombier, électricien, carreleur, etc. En ligne, vous aurez toujours l’embarras du choix.

–          Un devis à envoyer à votre assurance avant de commencer les travaux

En tous les cas, le devis proposé par ces derniers devra être adressé à votre assurance pour obtenir le financement requis afin de se lancer dans les travaux de réparation en tout genre.

–          Un diagnostic de fin de travaux avant de livrer le chantier

Avant de livrer le chantier, et de déclarer la fin des travaux, il faudra également se lancer dans un diagnostic de l’état des lieux. Le but étant d’éviter les vices de construction. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s